Carnet de route

Séjour grandes voies Ailefroide 07/19

Le 01/07/2019 par SIMON Jean-Eudes

Grandes voies ca fait déjà un peu peur, 200 a300 m ca parait haut, 5c minimum gloups..

Et voici 6 grimpeurs du caf pays de Lorient qui se donnent rendez vous sur le camping d'ailefroide
(50 euros la semaine, mettre sa tente ou vous voulez, calme et tranquillité dans un monde de grimpeurs, randonneurs, alpinistes et si il fait beau temps pas trop chaud en plein juillet) c'est super et même de plus en plus rare.
Pour certains seul montagne gravie la diabolique a la chaise du diable : redoutable du haut de ces 17 mètres !!! D'autres sont passés par les dentelles de Montmirail ou d'autres prouesses.
DIMANCHE dans le plus pur style breton l'équipe se rend dans une ascension secrète peu fréquentée et … posant quelques problèmes. « divine pancréatite ». Quelques aigreurs à prévoir.
Itinéraire difficile a trouver mais ne rebutant pas Daniel qui trace devant, première longueur poussiéreuse ou il faut balayer chaque prise et un seul point au premier relai l'autre étant cassé par des chutes de pierre… brrr : déjà de l'ambiance. Normal on est dans le secteur dit de « l éboulement ». comment fait-on quand il n'y a q' un point et qu'il en faut 2…nouvelles leçons.
Et ca progresse dans le 5/5c déjà guillaume passe en tête. A mi chemin il faut traverser ou aller a gauche ou peut être à droite. On s'y perd et on perd du temps. En haut le crux : 6 a en dalle bien équipée, finalement passé facilement en libre par les 6 du groupe.
Tant pis pour les 2 dernières longueurs en 5c/5 il faut descendre sinon on finira à la nuit. Tout de même 230 mètres pour le premier jour.
Encore un rappel trop court qui oblige à quelques manœuvres dont Daniel et Jean Eudes ont le secret et nous voila déjà content de ce premier jour.
LUNDI : bcp de monde au bistrot car la météo est peu favorable pour la journée. Tant pis les bretons sont déjà en piste vers 10 h et s'échauffent sur une voie école et un 6a a l'embauché pour jean pierre.
Dans la foulée une belle voie de 150 m : « MA QUE C EST DU 5 » et oui et même au milieu presque du 6 tant les prises des 2 dernières longueurs sont fines et aérées. D'ailleurs Armand en profite pour faire son premier vol en paroi et comme classique repartir aussitôt. On rêve un peu en côtoyant une des belles voies d'ailefroide « caramba c'est du 6 » 5 longueurs en 6a. Tant pis on reviendra !
MARDI : nous faisons 3 cordées de 2 pour que chacun, même Wayana 14 ans puisse faire de la tete. Direction une vieille classique facile : « little palavar » un bel éperon de 300 m dans le 5/5c. Journée cool sous une belle lumière sans la foule a encombré.
MERCREDI : changeons de lieu : essayons la poire. Dominique Stumpert guide du coin à rééquiper « dans l'esprit » une voie qu'il a ouverte il y a longtemps. Ca angoisse un peu. Et nous sommes 3 cordées de 2.
De fait la « cocarde » va réserver des surprises : un pas dur et un tantinet engagé dès le 3ème point : 5c bravo Guillaume ; une traversée sous des toits avec montée descente, tirage a la clé, relai sur un relai avec un point rouillé : ouf Jean Eudes ; une troisième longueur bien raide complète cet ensemble de 5c+… + l'engagement. Repos dans le 4c/5a donc « dans l'esprit » 4 points doivent suffire sur 45 m. final dans le style….sauf un 5c+ très protégé à l'issue …bizarre. Et le caf d'Annecy sur la poire. Du coup les rappels s'enchainent avec méthode. Un leader devant l'autre dernière.
JEUDI : Daniel qui sort d'une semaine de kayak, puis d'une semaine de rando sur glacier (cf wildhorn) a besoin de repos. Objectif plus simple avec un seul encadrant : « two hot men » a la draye 200 m avec un beau 6a a la clé. Pour finir voie de 2 longueurs en 6 a l'école de la draye.
VENDREDI : on est déjà le dernier jour : 4 passages en 6a dans « bleu pétrole » pour finir, 220 m de grimpes. On reprend des cordées de 3 et ca enchaine : chacun grimpera en tête sur de belles dalles lisses et aériennes en évitant de marcher sur les edelweiss, décidemment plus nombreuses que par le passé. Imitant Armand qui vient de se délester de son descendeur, Daniel expédie un chausson dans le vide et finira avec une basket et un chausson : il aime bien ce style. Et on retrouvera le chausson dans la ligne de rappel. Malin !
220 m de rappel en 1 h 15 à 6…y a du rythme et de la méthode.

On aura appris les manœuvres de corde, les nombreux pièges et techniques pour y parer, la continuité, même le vol, reste à revoir le nœud polonais …bien théorique mais a 6… ET PASSE UN EXCELLENT MOMENT DE GRIMPES ET DE LIBERTE.

Voir les images







CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE LORIENT
CITE ALLENDE
BAL 88
12 RUE COLBERT
56100  LORIENT
Activités du club