Carnet de route

Val de RHEMES, Mars 2014

Le 13/04/2014 par Goualou Daniel

Traces de Rève en Val di RHEMES ou nouvelles italiennes du séjour ski de randonnée dans le Parco Nazionale del GRAN PARADISO.

Club Alpin Français du Pays de LORIENT - du 30 mars au 6 avril 2014-

Voici donc la troisième année que le CAF de Lorient " s'immerge" à nouveau dans cette activité ; après deux galops d'essai en 2012 et 2013 dans les Pyrénées , une nouvelle tentative dans les Alpes avec à la clef deux stages de "ski de printemps" : un premier en Queyras du 22 au 30 mars et celui-ci en Val d'Aoste qui est un mini-raid de découverte .

Dimanche 30 mars :   Philippe et Jean Pierre nous entrainent lors des premiers"plantés de batons" sur les pistes du Col de Balme et de Vallorcine et pour débusquer quelques "hors-pistes" en échauffement de cette semaine ; remettre dans ces conditions les " planches" après plusieurs mois de remise au placard ne peut que nous permettre de retrouver nos premières sensations de "glisse" avec une certaine exitation ! Ce soir , au chalet alpin du Tour , Véronique , la gardienne , saura  calmer notre appétit de "bouffeur" de pentes !

Lundi 1° avril :au revoir " Cham" . . .avec Pierre , notre guide pyrénéen en migration, nous passons en Italie par le trou de serrure du tunnel du MONTE BIANCO et montons à Rhèmes , notre port d'embarquement pour la Haute Route Glaciaire ! Les planches sur l'épaule , notre compagnie traverse la scintillante Dora Di Rhèmes aux eaux encore glaciales et chausse dans la mélezaie au-dessus du moulin du Bruil abritant  la casa des gardes du Parco Nazionale . Premières conversions vers le vallon d'Entrelor au pied de notre première Becca : celle de TSAMBEINA . . .Regards en coin vers La chaine de la Grande Traversière à la Grande Rousse qui barre telle une muraille hautaine notre horizon à l'ouest , nous enfilons nos premiers mille mètres de dénivellé avec avidité : une belle neige de "printemps" en cadeau comme un tapis roulant accueille nos spatules avides de poudre !Va bene ! 

" Benvenuti ce soir chez Lidia " , notre hotesse  nous loge dans son hotel propret et calme à l'ombre de la "chiesa de la visitazione" ; il menu de la cena : il minestrone et a pasti à volonté . . .Une succulente panacota conclut ce festin de la padrone : formidable cuisine italienne , raffinée et revigorante cependant . . . pour nos estomacs de loup ! Buon appetito !

Mardi 2 avril : le raid commence vraiment aujourd'hui ; après quelques courses pour compléter notre ravitaillement , Pierre nous exhorte à démarrer sans tarder . . .pour atteindre le refuge BENEVOLO , première étape ; ce refuge , idéalement placé au départ d'un immense cirque glaciaire , a déjà été réservé depuis plus de deux mois du fait de sa réputation comme "camp de base" par de nombreux skieurs . Mathieu , le jeune gardien , également Guide de Haute Montagne , et son équipe sont ravis de pouvoir nous loger dans la nouvelle extension inaugurée en décembre dernier : un vrai palazzo de sol en tomettes grises et menuiseries en bois blond .

Libérée des "excédents" de bagage , une partie de la compagnie prolonge l'étape cette après-midi pour gravir le col de La Paletta et ses cinq cent mètres de dénivellé  . . .mais un peu tard , car la neige commence à botter sous les peaux ; mais le plaisir de se laisser glisser pour atteindre la terrasse du refuge " ski aux pieds" est sublime ! Una Birra , per favore ! 

Drole de surprise ce soir , nous croisons un " Guide breton" établi dans les Pyrénées ; il s'agit de Goulven Cuzon originaire de Roscoff , le pays Pagan des naufrageurs ; loin de là , car spécialisé également dans les travaux en hélicoptère y compris les secours , il fait des missions aériennes avec le SAF : Service Aérien Français . . . Et donne ce soir un cours de manipulation à Pierre qui vient d'acquérir le dernier I PAD à titre de bureau ambulant comme l'est sa profession , ballotée au gré des saisons . . Non c'è problema ! 

Mercredi 3 avril : avec le décalage horaire , l'altitude du logis (2285m) qui excitent les sens ainsi que quelques ronflements "résonnants" qui percent les cloisons , la petite mine du frais matin tient compagnie à nos premières glissades qui nous entrainent vers le Ghiacciaio Di LAVASSEY ; celui-ci s'allume peu à peu et finit par s'embraser : il sole brilla ; il cielo è azzuro ! ses douces pentes tendues de velours blanc nous guident vers la GALISIA , notre cap du jour . Chacun peut aller à son rythme dans cet océan "arctique" dans le sillage de Pierre , notre capitaine . . . Enfin , le cairn sommital " énorme" se dévoile , laissant entrevoir les sommets de la Vanoise , parc français cousin ; le glacier de Bassagne qui se déploie , coté Ouest de la GALISE , alimente ainsi les sources de l'Isère . Grand tour d'horizon : au nord le GRAN PARADISO enlaçant la grande tache en virgule ascendante de son glacier , à l'est le plaisant Val de Ceresole Reale abritant son "Lago" baignant les pieds des LEVANNA aux frontons abruptes ! et au sud  dans la brume , les derniers sommets étagés de la Maurienne : CIAMARELLA et CHARBONNEL comme deux vigiles postés aux frontières! E magnifico !

Jeudi 4 avril :  La nebbia nous surprend au réveil et enveloppe dans son cocon humide nos horizons . . . GPS au boulot ! la compagnie zigzague à vue sur les pentes nord de la GRANTA PAREI ; clin d'oeil aux stambecci qui broutent l'herbe rase au pied des barres rocheuses ; Pierre trouve " la passe " qui nous conduit à la Comba de Goletta ; nos patins aux semelles bleues filent vers le col Bassac Déré : un peu notre cap horn obligatoire ! journée de plomb ! De la GRANDE SASSIERE , nous ne pouvons voir que l'immense sérac suspendu au tiers supérieur de sa face nord ; les sommets et le ciel ne font qu'un plafond empanaché . Le Ghiacciaio Di GLAIRETTA disparait dans son verrou verglacé ; nos huit fantomes se déversent en dérapages plus ou moins crispés vers les alpages du Vaudet ; la silhouette imposante du Rifugio Mario BEZZI , caparaçonné de cuivre , se profile enfin dans la brume ! Grazie Mille !

Vendredi 5 avril :les peaux et les godasses sont sèches ...ce matin ; mais le bulletin météo reste mitigé ; le gardien nous conseille d'aller voir vers le TRUC BLANC : Buona Fortuna ! aujourd'hui plutot que l'ascension de la GRANDE TRAVERSIERE , programmée à l'origine , mais enchassée dans sa couronne de nuages. . . Nous nous hissons sur le Piano Di San Martino ; piano pour certains ! et pianissimo pour d'autres : fatigue et ampoules se font sentir ; les onze cent mètres de cette course ne sont pas un " divertimento " pour tous . Seule la descente majestueuse fait oublier l'effort consenti ! E grave, Dottore ?

Samedi 6 avril :  Che ore sono ? Sono le cinque e mezzo ! ouah ! cinq heure et demi à se lever pour cette dernière prima colazione ! et ouais : il nous faut redescendre à VALGRISENCHE pour retrouver le taxi dans l'après midi . . .Toute notre compagnie : Marie , Armelle, Philippe,Patrick, Laurent , Jean Pierre et Daniel aurait bien tiré un peu sa flemme sous la couette ; mais Pierre nous a promis une superbe glissade de mille six cent mètres pour cette dernière étape . . . Nous sommes donc motivés pour gravir le Col Di GIASSON à 3149 mètres d'altitude , calfeutré dans un petit cirque et soudainement illuminé par des éclaicies féériques lors de notre arrivée : belle récompense !

Malheureusement un peu gachée par le ballet des hélicos qui font la navette pour le transport des héliskieurs . . . pas vraiment notre tasse de thé !   

Mais la bière toute fraiche offerte par notre " chauffeuse de taxi" nous réconcilie avec l'accueil italien ; A presto ! Arrivederci ! 

CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE LORIENT
CITE ALLENDE
BAL 88
12 RUE COLBERT
56100  LORIENT
Activités du club