Carnets de route

Rando Alpine en Vanoise

Le 04/07/2015 par Roger Bellier
image

Vanoise 04•07•2015 Daniel\armelle\Michel\jean Eudes  \françoise\Évelyne\Martine Marie France\Germaine\Roger. Samedi 04 ,tôt le matin Départ, vers la Vanoise .ou Daniel et armelle nous ont organiser une semaine de rando alpine avec visite des...

En savoir plus

Rando Alpine Vanoise 4-18 Juillet 2015

Le 25/07/2015 par Daniel Goualou
image

Séjour Randonnées Alpines - 4 au 18 juillet 2015- . . . Alpes Grées . . . .et Parc de la Vanoise . . . Club Alpin Français du Pays de LORIENT   De Juillet 2005 . . . .à Juillet 2015 :  déjà 10 ans . . .entre la Traversée des...

En savoir plus

Juin 2015 ALPINISME EN OISANS avec Patrice

Le 22/06/2015 par Roger

Juin 2015 ALPINISME EN OISANS avec Patrice Samedi 14juin : Route vers vers la Bérarde (au cœur du massif des écrins) Arrivée vers 17h50, retardés un heure sur  la route de St Christophe en Oisans (accident : un cycliste est tombé en contre bas de...

En savoir plus

Ordesa (Juillet 2014) Ocho cazadores

Le 09/08/2014 par D.Goualou

OCHO CAZADORES Y LAS LENTILLAS . . . . ou les déambulations des alpirandonneurs lorientais en ORDESA . 28 juin au 5 juillet 2014 - Club Alpin du Pays de LORIENT -   Deuxième édition . . . que cette itinérance des "alpirandonneurs" du CAF...

En savoir plus

Leçons d'alpinisme dans le Valais Suisse (Juin 2014)

Le 04/08/2014 par Roger, Patrice et Jean-Eudes
image

  Le sejour d'une semaine en juin avait pour projet d'initier a l'alpinisme des personnes ayant une pratique de la randonnée et ayant une petite connaissance de l'escalade. La meteo "jouable" a permis de garder la destination prevue dans le Valais suisse : Vallée...

En savoir plus

LE VERDON, le canyon dont nous avons rêvé...

Le 19/05/2014 par Daniel
image

Ballades et Escalades en " JURASSIC PARC " ou les tribulations des cafistes Lorientais au Pays du VERDON - 3 au 10 Mai 2014- " Sois très imprudent mon fils , c'est la seule façon d'avoir un peu de plaisir dans notre époque de manufactures" , dixit JEAN...

En savoir plus

Val de RHEMES, Mars 2014

Le 13/04/2014 par Goualou Daniel
image

Traces de Rève en Val di RHEMES ou nouvelles italiennes du séjour ski de randonnée dans le Parco Nazionale del GRAN PARADISO. Club Alpin Français du Pays de LORIENT - du 30 mars au 6 avril 2014- Voici donc la troisième année que le CAF de Lorient...

En savoir plus

RANDO GLACIAIRE dans le TYROL AUTRICHIEN

Le 08/08/2012 par Daniel GOUALOU
image

RANDO GLACIAIRE dans le SUD TYROL ……..massif du STUBAI ……AUTRICHE . Avec le Club Alpin Français du Pays de LORIENT – 28 juillet au 8 aout 2012- ….Pour sortir de nos Alpes Franco-françaises que nous...

En savoir plus

Le CAF de LORIENT à CHAMONIX (Juillet 2012)

Le 30/07/2012 par Jean Eudes
image

10 grimpeurs du caf de Lorient se sont retrouves sous le soleil au camping de SERVOZ a l'entrée de la vallée de Chamonix sur les bords de l'Arve, au pied de la chaine des Fiz. Ce camping non bondé, plat, herbeux, géré de mains de...

En savoir plus

Stage d'alpinisme hivernal (3-10Mars 2012)

Le 10/03/2012 par Daniel
image

DE   NOUVEAUX   HORIZONS   PYRENEENS   POUR LES « CAFISTES » DU PAYS DE LORIENT .    Du 3 au 10 mars , puis du 11 au 18 mars , deux groupes de « montagnards lorientais »...

En savoir plus

LE STAGE INITIATION "Alpi"...JUIN 2011

Le 18/06/2011 par Michel
image

Initialement, le stage était prévu sur le Valais Suisse, repli possible sur Chamonix ou même l’Oisans selon météo. Le premier jour (samedi 18), nous avons donc pris pour destination le chalet CAF du Tour qui nous donnait le choix...

En savoir plus

Le par LE POETE ROMANTIQUE
image

titre :  INSTANTS D'ASCENSION Rèves suspendus Nuages d'ombre sur la paupière encore alourdie petit café ,tartines en coin coup d'oeil furtif vers les étoiles le murmure abrupt du réveil surprend nos esprits gourds...

En savoir plus

Alpinisme hivernal (Mars 2011)

Le par Jean-Eudes
image

Le stage d'alpinisme hivernal du club alpin du pays de Lorient (du 28 février au 5 mars 2011) En raison des conditions de neige et des risques d'avalanche, ce stage s'est déroulé sur le versant espagnol des Pyrénées, dans les...

En savoir plus

Petite et Grande Séloge (Juillet 2010)

Le par Daniel
image

Séjour Escalade Grandes Voies du 18 au 24 juillet 2010 Club Alpin Français du Pays de Lorient...

En savoir plus

Le TOUR du PELVOUX (Eté 2013)

Le TOUR du PELVOUX (Eté 2013)

trace des géodésiens . . .  ou les tribulations des montagnards lorientais dans les ECRINS !

Randonnée Alpine du PELVOUX – Club Alpin Français du Pays de LORIENT- du 2 au 5 aout 2013-

   En 1828 , lorsque le Capitaine DURAND  s’engage dans l’ascension du PELVOUX pour y établir la cartographie , il met le pied en «  TERRA INCOGNITA » . . . Ce massif alpin est ,à cette époque , le plus élevé du territoire français : de 1815 à 1860 , la SAVOIE et le MONT BLANC sont en effet  sous la souveraineté sarde . . . et les montagnes du Haut Dauphiné sont encore vierges et inconnues ….dans l’attente de la venue impromptue des alpinistes /découvreurs que sont les irrésistibles anglais qui tracerons de nouvelles  « routes » : WHYMPER , le futur vainqueur du Cervin sera au sommet du PELVOUX en 1861 et le premier au sommet des ECRINS le 25 juin 1864 avec A W WALKER ( hé ! la fameuse Pointe WALKER aux JORASSES ! ! !) guidé par le réputé guide chamoniard Michel CROZ . La caravane COOLIDGE enchainera dans la foulée les autres premières historiques : GIOBERNEY , GRANDE RUINE , RATEAU, AGNEAUX et enfin AILEFROIDE  !

   Tiens ! Tiens ! justement AILEFROIDE . . . ou dans ce pré carré se préparent nos cordées d’entètés bretons . . . rassemblés autour de leurs deux mélèzes qui délivrent en cette heure « frappée »de midi de ce 2 aout une ombre salvatrice . . .Réglages des crampons , manipulation des nœuds et des encordements , coup d’œil furtif sur la carte IGN , et fourbissage du sac : est-ce que je prends la brosse à dent ou pas ? La casquette ou le chapeau pour faire plus beau ? Le saucisson ou le jambon d’York ou de Bayonne ?  Et mon couplet de blagues sous la couverture de survie ?

   Alain et Daniel passent les dernières consignes avant d’engager la « cohorte » sur la Haute Route Alpine du Tour du PELVOUX . . . Un beau défi pour des randonneurs qui chaussent pour la plupart leur première tenue de l’alpiniste . . . pour découvrir également cette « TERRA INCOGNITA » !

Première Terra Incognita :

 les gargouillis du torrent de la Celse Nière éclaboussent   nos premiers pas qui nous éloignent de nos « grimpeurs » scotchés sur les contreforts de l’arète de Palavar : celle-ci plonge  vertigineusement du sommet du Petit Pelvoux , 2000 mètres plus haut . . . Un coup d’œil vers la Bosse de Clapouse et sa cascade « pleine de panache » que nous a fait déjà découvrir Alain l’autre jour . Petite pause aux sources Puiseux pour remplir la gourde ou le chapeau dégoulinant ! Bifurcation : à droite le sentier du Refuge du Pelvoux déjà visité avant-hier par certains qui accompagnaient  les cordées SCHOEN/CLAUDIUS  qui partaient pour la belle classique traversée du PELVOUX  ( bravo à Pascale et Emma qui ont osé ! ) . . .Nous prenons à gauche pour nous ensabler dans l’Ouro , plaine gravillonnière apparue après la disparition de la langue glacière , il y a 15000 ans lors de la dernière glaciation . ARGH ! quelques blocs échappés nous annoncent la rude montée du verrou rocheux qui barre la haute vallée du Sélé : 400 mètres d’escalade nous attendent  dans un cheminement tortueux  équipé de cables . . . La silhouette massive du refuge nous apparait au dernier moment ; cette position de « nid d’aigle » est un ravissement pour les yeux , nous permettant de passer le regard sur la haute stature du PELVOUX et son fameux couloir Coolidge ; l’ombre couvre déjà le village d’Ailefroide , 1000 mètres plus bas et s’allumeront bientôt les feux de camp des «  grimpous » . . . délivrés de leur adrénaline , enfin !

 

 

   Deuxième Terra Incognita :

«  Daniel , t’as une trop vieille carte ; publication en 1988 : t’as vu ou est perché maintenant le glacier ? » ; voilà Armel a raison , sa carte éditée en 2008 remet les pendules et le niveau du glacier à l’heure .

« OK Armel , mais pour aller au Col du Sélé , ça a l’air encore débonnaire . . . par contre pour l’ascension de l’ AILEFROIDE Orientale  , ça parait plus compliqué , tant le glacier s’est retiré ».

   Après notre déambulation nocturne sur les gravières , une aube de plus en plus opalescente  couleur de « rose » nous rattrape au pied de l’éperon nord du RIOU BLANC . . . Nous nous encordons « enfin » pour une nouvelle aventure , comme diraient certains : Alain s’harnache avec  l’autre compère Alain et Carole , la benjamine  ; Roger , notre parachutiste « sans peur » fait duo avec Brigitte et enfin Daniel fait «  la ficelle » avec Armel et Janine ; La neige tombée en abondance en juin dernier comble les crevasses ; malgré le vent chaud de cette fin de nuit et la soudaine et fugace averse qui nous surprend lors de nos manœuvres d’encordement , le ferme  manteau neigeux  porte bien pour nous assurer un cheminement en sécurité . Crème et lunettes de soleil sont de sortie , comme à la plage et notre trace « pèpère » nous donne le sentiment d’escalader une dune blanche sans fin , sauf que la « dune » s’élève à plus de 3000 mètres  ,hé ! hé ! pose après pose pour parfaire l’acclimatation , les cordées déboulent enfin au Col du Sélé , perché à 3278 mètres !  Spectacle saississant que ces cols des ECRINS qu’on du franchir autrefois des générations de paysans , bergers ,cristalliers et chasseurs du pays pour des raisons pratiques et permettre aux communautés des différentes vallées de se rendre visite ; ainsi sont nés les Guides/paysans comme Gaspard de la Meije qui , par leur habileté et leur expérience de ces terrains alpins , ont été les accompagnateurs indispensables des «  sahibs alpinistes » qui les enrolaient  pour leurs premières , comme les sherpas népalais en Himalaya plus récemment .

   Un pied en Vallouise, nous pouvons mesurer du regard le rempart impressionnant qui cour du plateau sommital neigeux du PELVOUX jusqu’au derniers gendarmes  rocheux de la POINTE DU SELE : cinq kilomètres d’une haute barrière ininterrompue qui frise les 4000 mètres . . . et l’autre en Vénéon  nous plonge dans un abime vertigineux sur le cirque immaculé de La Pilatte , griffé en plein milieu par les éperons granitiques acérés des BANS , posé comme un dinosaure endormi l ! ARGH ! va falloir trouver une échappée de ce col ( merci aux petits cairns et au balisage bleu) . . . et grace à quelques manœuvres de «  ficelle » , notre compagnie peut «  descendre » de sa dune alpine , et rentrer sereinement au port «  vent dans le dos » , comme disent les matelots du bord .

 

Troisième Terra Incognita :

   Au refuge de la Pilatte , y’a plusieurs réveils . . . Roger et Daniel prennent le créneau de 5 heures pour aller voir du coté du GIOBERNEY  pour gouter au parfum d’altitude de bon matin ; et pour les autres réveil des « marmottes » , cad petite grasse cool .

   Course d’initiation en alpinisme , l’ascension du Col et du Mont GIOBERNEY sont une invitation en douceur pour donner envie d’aller voir plus loin et plus haut ; et permet de découvrir une autre vallée des ECRINS : le Valgaudemar . Roger , en conquérant de l’ inutile , réalise ainsi son premier sommet « écrinien » en gravissant l’arète sud du «  GIOB » ( 3352m) beau coup d’œil sur les ROUIES et son capuchon de neige  à l’ouest  qui avait déjà vu les ébats de cordées lorientaises il y a 5 ans  et le SIRAC  , cousin dinosaure des BANS couronné de gneiss . . . et faisant face à l’Aiguille de MORGES , tour de basalte égarée .

   Randonnée plaisante pour tous , la traversée vers le refuge TEMPLE-ECRINS se situe au cœur du Parc . . . qui fète cette année ses 40 ans de création . . . voir ses 100 ans , en sachant que , suite à une idée de M MATHEY , conservateur des Eaux et Forèts  ,était créée une zone domaniale  appelée Parc du Pelvoux , en 1913 et couvrant le Haut Valgaudemar , la Haute vallée du Vénéon et la Haute Vallouise , bref le cœur du cœur du Parc ou se déroule notre randonnée alpine ; une idée « piquée » à l’américain JOHN MUIR qui , en 1864 déjà, avait réussi à faire classer le YOSEMITE en Californie  et le Grand Canyon du COLORADO : allez donc  faire le JOHN MUIR Trail , vous comprendrez la splendeur des espaces sauvages du « nouveau continent » . Est-ce l’effet de l’altitude ou le dépaysement  du Haut Vénéon ?  Daniel et Roger , après l’escapade matinale , retrouve la compagnie lorientaise en pleine relaxation et massage dans le dortoir du refuge . . . sous la houlette « soporifique »de Carole !

   Bien ! Bien ! qui veut aller loin , ménage sa monture ! merci également au gardien pour son excellent Chili con carne et ses patisseries  maison . De notre balcon ,ce soir , nous pouvons admirer un superbe coucher de soleil ruisselant d’or dans l’échancrure de la Grande Aiguille de la BERARDE qui domine le village éponyme bien connu des cafistes . Bon présage pour demain !

 

Quatrième Terra Incognita :

   Longue étape aujourd’hui ; donc lever de moinillon à quatre heures  et après les « matines » sonnées , départ à la frontale dans les zig-zags qui nous hissent sur les croupes herbeuses  surgies sous l’arète Ouest du Pic COOLIDGE ( hé !oui ! toujours là le pionnier de l’Alpine Club . . . ) Un autre cordée endormie dans notre dortoir avait déjà fait «  le mur » à une heure du « mat » pour se diriger vers l’arète  Sud -Ouest de la Barre des ECRINS : belle course pour pas-novices !  les dernières étoiles s’éteignent en clignotant lorsque nous abordons la moraine du glacier de la TEMPLE : à l’ouest , les hauts sommets de l’Oisans se parent de dorures et de rougeoiements : ROUIES , Pointe du Vallon des ETAGES , Tète des FETOULES , Pic du SAYS s’envolent comme aspirés dans l’azur ; la cérémonie du cramponnage et de l’encordement nous sortent de notre « songerie » ; le Col de la TEMPLE est  si proche : il sera le point culminant du périple  : 3321 mètres : bravo la compagnie ! ça mérite bien une petite « gavotte » pour fèter cette altitude atteinte : tralala . . . laleno !

   Et ici , on vire de bord : cap sur le « GLACIER NOIR » . . . du Col , nous saisissons «  l’envers » du décor qui avait bercé notre deuxième jour de rando ; ici , c’est plus raide , c’est à l’ombre , c’est le NORD  : l’arète interminable de COSTE ROUGE conduit inexorablement vers le glacier suspendu de l’AILEFROIDE CENTRALE  , la brèche du COUP DE SABRE et « sa Raie des Fesses » encore visible ,cousue de blanc sépare Pic SANS NOM et AILEFROIDE , l’arète Nord de la Pointe PUISEUX , au PELVOUX  ouverte par Fourastier en 1936 , date des premiers congés payés , n’est pas de tout repos avec ses 1000 mètres de verticalité : hé !hé !. De cairn en cairn et à pas de chat , nous atteignons la « blancheur éternelle » du glacier noir . . . Ce grand boulevard à ski ne reçoit ,en fait, son vrai nom que plus bas , à la jonction avec la branche issue du cirque glaciaire échappée de la face sud des ECRINS . . . Pique -nique estival  pour tous au cœur du géant de glace :  le regard s’attarde irrésistiblement sur cette face sauvage  de la BARRE des ECRINS et son pilier , haut de 1100 mètres . . .Une petite pensée à la cordée MATHIEU , MELANIE et JEAN EUDES , perchés  là-haut  mercredi dernier : pouvaient-ils voir des pique-niqueurs comme nous depuis  ce promontoire ?  La bédière et le moulin final du glacier nous conduisent vers le glacis de pierre qui , comme des vagues minérales , vient  s’échouer sur la moraine latérale : seul l’hiver et les premières neiges pourront lui rendre son habit originel . . .

   Nous voici enfin « vent arrière » sur cette moraine qui nous conduit «  à la bière » au refuge Cézanne . . . comme disent les matelots du bord .

 

Merci au 2 Alain , Brigitte , Armel , Carole , Roger et Janine . . . pour ces bons moments de montagne en votre «  compagnie » . . . .

. . . Daniel . . .

De la COSTA BRAVA jusqu'à la CERDAGNE

De la COSTA BRAVA jusqu'à la CERDAGNE

Sur le GR11 _ JUIN 2013

PEREGRINATIONS DE CAFISTES LORIENTAIS

SUR LE GR 11  EN ESPAGNE

 

JEUDI 13 JUIN 2013

  Départ de merlevenez  05h15 sous  la pluie 14°

arrivée a LLANCA  sur le bord méditerranée vers 16h30 29° 

recherche d un camping ou passer la nuit et stationner notre voiture pendant la durée

de la randonnée

on nous indique le plus prés c est un peu vétuste mais ca ira  ,

 

VENDREDI 14 JUIN 2013

 

(quelques goutes dans la nuit  rien de méchant ,

départ 08h00 sous le soleil après quelques réglages ,

début de parcours facile sur de larges pistes jusqu’ à villamaniscle village très propre refait a neuf  pas de commerce   apparemment pas d habitant visible , village dortoir,

passé ce village c ' est cinq kilomètre de goudron pour arriver à SANT QUIRZE DE COLLERA ancien monastère en réfection ,un restaurant ouverts jusqu’ à  17h00

et une aire de bivouac sympa prés d un ruisseau avec fontaine au dessus,

 

SAMEDI 15 JUIN 2013

 

levé 05h00 départ 06h20 , large chemin  mais quelques raidillons pas facile avec son

carry pas très pratique  pour , qui nécessite l aide de une ou deux personnes pour passer les obstacles  ,

elle nous abandonnera en vu de espolla ou elle passera la nuit dans un gite rural avant d être rapatriée chez elle,

nous continuons vers  REQUESCENS température 30° au moins en montant le sentier vers villard ,

le temps se couvre un peu , une portion de large sentier avant d empreinter  un itinérairePlus dans la norme GR, c est a dire sentier étroit ombragé,

jusqu’a  REQUESCENS , petite cantina  , avec tables sous le Teilleul , bière salade fraiche  , fromage  , et installation pour le bivouac prés de la fontaine  , avec les moustiques , nous faisons quelques  provisions d eau en bouteille  , l eau qui y coule ne nous inspire pas trop,et un balcon pour abriter Brigitte qui se retrouve sans tente.

 

 

DIMANCHE 16 JUIN

 

Départ vers  LAVAJOL via la JONQUERA

Beau GR jusqu’a la JONQUERA  ou nous pourrons nous ravitailler.

Passage  sous les axes auto routiers et ferroviaire  , puis large chemins bordés de chênes liège qui ne offrent pas beaucoup  d ombre il faut zigzaguer a gauche et a droite pour en profiter un peu et ca monte régulièrement

 

Nous sommes doublé par un jeune randonneur espagnole qui marche en tongs ses chaussures accrochées a son sac , il a quelques problème d ampoules

Nous nous arrêtons dans un coin ombragé pour laisser passer le dur de la chaleur.

Nous nous arrêtons une heure avant LAVAJOL pour bivouaquer  au bord  du ruisseau.

 

LUNDI 17 JUIN

 

Départ 06h30 , arrêt au village nous seront les premier client du café CASA CAUMOLIS petite séance de photos avec la patronne , qui tente de nous indiquer un raccourci pour  MACANET DE CABRENYS  , n’étant pas certain d avoir bien compris on s en tiendra a l itinéraire du topo  .

Le sentier es joli  , on se ravitaille a macanet de cabreny  ,puis en route pour  ALBANYA   nous pensions déjeuner au bord du ruisseau à MOLL ROBERT  manque de chance c est aménagé piscine restaurant  ,interdit au piquenique ,

Nous continuons et l on trouve un premier coin d ombre ,pour se restaurer , pour la sieste on attendra l orage menace  alors on repart , pour une petite heure a zigzaguer sur ce chemin pentu a la recherche d un peu d ombre   ,nous trouvons un coin pour faire  la sieste jusqu'à 15h00 .

Nous reprenons notre route , le tracé du GR a changé , nous n avons pas vu ni le tourne a gauche ni la croix  c est vrais que le balisage espagnole (excusez moi ) catalan plutôt laisse a désirer  c est souvent inexistant aux endroits stratégiques   .

Alors on arrive a une patte d oie a gauche ca descend vers un pont .a droite ca monte , et comme on aime la difficulté , ben on monte , mauvaise pioche , on rattrape avec le GPS  qui indique un sentier qui va dans le bon sens, et bonjour la visite chez les sangliers le chemin n est plus utilisé ,sauf par nous nous arriverons quant même , a retomber a cent mètre a peine

 après le pont de l option a gauche a la pate d oie, on retombe sur nos jambes

et nous trouvons enfin la fontaine tant espérée et un lieu de bivouac idéal à RIMALO

au carrefour de sentiers , 23h00

l orage menace on a quelques gouttes nous inquiétons pour Brigitte qui depuis le départ de Magalie es SDF , mais ca ira le ciel se dégage .

 

MARDI 18 JUIN 2013-

Nous levons le camp vers ALBANYA 

Nous irons directement au camping  , c’est le luxe  piscine restaurant épicerie   coin sous les arbres  pour nos tentes

 

MERCREDI 19 JUIN 2013

Départ matinal et longue montée sur une petite route de montagne, petite pose au café de bassegoda   ,puis passage devant le refuge du même nom avant  d entamer une longue grimpette jusqu'au  col de principi.

Arrivée a st aniol sous un bref  orage  , la chapelle es fermée , le monastère est en réfection grâce a une association  , on plante les tentes a coté de la fontaine  , Brigitte repère un endroit abrité dans les ruines nous devrions être bien tranquille ici , enfin jusqu’ a l’ arrivée due dizaine de catalans en route pour le Canigou  , ils s installent dans la chapelle , on aura droit au feu de camp prés du bivouac et discussions tard dans la nuit .

 

JEUDI 20 JUIN 2013

 

En route pour BEJET, joli sentier   , passage du salt de NUVIA  pas si impressionnant que ca

Arrivée a BEJET, très joli village  très bien conservé sans voiture, avec deux restaurant mais pas d épicerie, rafraîchissement casse croute au jambon de pays et fromage et bivouac en contre bas du village  prés du torrent  et resto le soir .

 

VENDREDI 21 JUIN 2013

 En route pour SETCASES via MOLLO  nous commençons a être en altitude , le paysage est plus montagnard et plus ouvert .

Ravitaillement et resto a 10€ tout compris  a mollo , l orage menace un peu  on repart

Hésitation sur la route a suivre le topo nous dis de descendre vers la fontaine , les pancartes indique vers le haut du village , on opte pour le trace du topo  nous montons jusqu’ à 1600 m  ou nous nous installons en bivouac au milieu des petits sapins l orage ce fait menaçant montage rapide des tente avant que ca tombe  ,  Brigitte devra s abriter sous le auvent d’Allain nous on récupère les sacs  , on mange chacun dans sa tente  et dodo après une alerte voie d eau chez Allain et les Brigitte ,l orage se déchaîne dans la nuit  et au petit matin il fais frais mais le ciel  est bien dégagé .

 

SAMEDI 22 JUIN 2013-

 

Nous repartons, le temps est frais  on chemine dans les alpages , longue descente vers SETCASES  ,village touristique , deux épicerie pour touristes ce n es pas ici que l on trouvera des recharges de gaz pose casse croute on en profite pour faire sécher les tentes

 Puis 5 km de goudron avant de retrouver un sentier de montagne, on cherche en vain la cabane pastorale  indiquée sur nos cartes  , on pousse donc jusqu’ au refuge d ULL de TER 2220 m  c est le we  il est a 45mn d un parking il y à pas mal de monde ,

Nous passons une bonne nuit dans un lit bien a l abri ,on termine de sécher les tentes .

 

DIMANCHE 23 JUIN 2013

Départ du refuge, vers coll de la marrana, quelques pas dans le nevé pour le franchir

Ensuite direction un sommet pour le fun  on grimpe sue le « BASTIMENTS » en espagnole  « ou le pic du géant pour nous autres »2799m beau panorama sur les Pyrénées , redescente au col , sur les conseils du gardien du refuge nous avons décider de  ne pas passer par NURIA  trop touristique et de passer par le GR11-7  qui passe par les gorges de FRESSER  , en vu du refuge de  coma vacca  le temps se bouche il est presque midi , ce serait dommage de franchir c est gorges dans les nuages ou sous la pluie, nous faisons escale en attendant le beau temps.

Nous pension être seul , mais  c est un lundi férié en catalogne ils fêtent la st jean le refuge est presque plein , très bon repas et une bonne nuit.

 

LUNDI 24 JUIN 2013  

 

Descente des gorges de FRESSER magnifique.

Arrivée à QUERALBS  vers midi ou le train a crémaillère reliant RIBES à NURIA   s’arrête ,Brigitte en profite pour nous quitter pour rentrer sur paris.

On se ravitaille et nous repartons après avoir mangé nous reprenons notre route vers PLANOLES.

Beau sentier de montagne, vers 17h00 nous nous arrêtons bivouaquer en contre bas du refuge corral blanc

 , c’est un peu pentu, mais il y a de l eau et nous ne sommes qu’ à une grosse heure de planoles

 

MARDI 25 JUIN 2013 

 

On attend que le soleil se montre avant d émerger de nos tentes nous sommes a 1800 m et pas loin de la gelée, le gaz commence a manquer pour chauffer l eau, pliage des tentes et descente sur planoles ou nous décidons de terminer notre périple.

 

Nous arrivons a la gare, pile on prend le train qui monte vers la tour carole pour attraper le train jaune et rentrer sur perpignan, face on descend sur Barcelone pour rejoindre llanca.

Ce sera face  c est à dire le premier train qui se présente on paye le billet jusqu’a Barcelone, juste le temps de se renseigner et reprendre le billet et casser une petite croute et c’le départ pour llanca ou nous récupérons notre voiture au camping, une bonne nuit un peu secouée par la tramontane  et en route pour la Bretagne.

 

Ce fut une bonne aventure, l on sait que sur ce gr 11 il faut mieux être autonome, et savoir lire une carte  le GPS  n est pas un luxe  si cela était a conseiller a d autres

Nous préconiserions de sauter les premières étapes un peu  chaudes  et goudronnées

Et peu être de rejoindre à partir du GR10 ,  REQESCENS , ne pas trop compter sur le ravitaillement en bouteille de gaz

 

 

image

Cascades de Glace à Vallouise

Janvier 2013

L'album  (Richard, Eric etc...)avec des photos toutes fraiches...

Raquettes 2013 dans le MASSIF CENTRAL

 

Ils sont de retour. Si vous voulez voir l'ambiance ,

voici un lien vers la magistrale video de Patrick.

 

Chamonix (16-22 Juin 2012)

Chamonix (16-22 Juin 2012)

 
“Comme prévu, le stage d'alpinisme organisé par le CAF du pays de Lorient s'est déroulé dans le massif du Mont-Blanc du 16 au 22 juin.
Le programme prévu a été partiellement réalisé, puis adapté pour tenir compte de la météo capricieuse. Le début de séjour, sous un soleil généreux et par une température (trop) clémente a permis de gagner le refuge Albert 1er d'où nous avons gravi l'aiguille du Tour (3540 m) par la voie normale puis rejoint la cabane du Trient. L'incursion en Suisse s'est poursuivie par l’ascension de Tête-Blanche (3421 m) intégralement par l'arête NW, le franchissement de la rimaye étant contrarié par la neige inconsistante. Nous fuyons devant l'orage et redescendons au chalet CAF du Tour où nous arrivons juste avant le déluge. Le lendemain, le temps maussade nous permet seulement de l'escalade à Vallorcine. Le temps toujours instable le jeudi et le vendredi conduit à choisir des courses rapides à la demi-journée en profitant des remontées nombreuses dans le secteur : L'aiguille de la Floria (2888 m) à l'Index par la Flégère et l'arête des Cosmiques (3842 m) à l'aiguille du Midi. Une semaine bien remplie malgré la météo pas toujours idéale !”
Amicalement. Michel
 
 
CLUB ALPIN FRANCAIS PAYS DE LORIENT
CITE ALLENDE
BAL 88
12 RUE COLBERT
56100  LORIENT
Activités du club